SERVICE CLIENT : 04 90 63 22 09

 
0
Votre panier est vide!

Qu'est ce que la DLC ou la DDM (DLUO)?



La date limite de consommation : DLC

Dans le premier cas, on parlera de la date limite de consommation (DLC). Cette limite est impérative.
Elle s'applique à des denrées microbiologiquement très périssables, qui, de ce fait, sont susceptibles, après une courte période, de présenter un danger immédiat pour la santé humaine.

Dans certains cas c'est la réglementation en matière de contrôle sanitaire qui fixe une durée de conservation : yaourts, charcuteries fraîches, plats cuisinés frais, etc...

Elle s'exprime sur les conditionnements par la mention " A consommer jusqu'au...", suivie de l'indication du jour et du mois.

Respectez toujours cette date et évitez de consommer un produit périmé, surtout si la température d'entreposage ou de conservation, qui est mentionnée sur l'emballage, n'a pas été respectée (rupture de la chaîne de froid). En effet, la durabilité du produit et sa date limite de consommation, fixée par la règlementation ou par le fabricant, dépendent de la température à laquelle la denrée a été conservée. Ne congelez jamais un produit dont la date de consommation est proche, atteinte ou dépassés.


La date limite d'utilisation optimale : DLUO - DDM*

Dans le second cas, on parlera de date limite d'utilisation optimale (DLUO). ELLE n'a pas le caractère impératif de la DLC. Une fois la date passée, la denrée peut avoir perdu tout ou une partie de ses qualités spécifiques, sans pour autant constituer un danger pour celui ou celle qui l'absorberait.

Tel est le cas, par exemple :

  • du café qui, passé un certain délai, perd légèrement de son arôme.
  • des aliments de diététique infantile, qui perdent de leur teneur en vitamines avec le temps.
  • des pâtisseries sèches qui, en vieillissant, perdent de leurs qualités gustatives.

La DLUO s'exprime sur les conditionnements par la mention :" A consommer de préfèrence avant le..." suivie de l'indication suivante :

  • " jour et mois " pour les produits d'une durabilité infèrieure à 3 mois.
  • " mois et année " pour les produits d'une durabilité comprise entre 3 et 18 mois.
  • " année " pour les produits d'une durabilité supèrieure à 18 mois. 

Seuls les produits munis d'une date limite de consommation doivent impérativement être retirés de la vente et de la consommation dès lors que cette date est atteinte.


La date limite de durabilité minimale : DDM*

Certains produits stérilisés ou présentant une faible teneur en eau comportent une date de durabilité minimale (terme qui a remplacé la date limite d’utilisation optimale (DLUO) depuis la mise en application du Règlement (UE) n°1169/2011 concernant l’information du consommateur sur les denrées alimentaires au 13 décembre 2014. C’est le cas par exemple des gâteaux secs, ou encore des boites de conserve. Une fois la date passée, la denrée ne présente pas de danger mais peut en revanche avoir perdu tout ou partie de ses qualités : goût, texture... Sur le conditionnement, la DDM est indiquée par la formule « À consommer de préférence avant... ».

  • Le dépassement de la DDM ne rend pas l’aliment dangereux : l’aliment peut donc encore être commercialisé et consommé.
  • Il n’est pas nécessaire de jeter les produits concernés quand la DDM est dépassée, sauf en cas d’altérations du produit.

Les produits non secs (purées, jus, sauces, compotes, etc.) comportent également une DDM : cela signifie que ces produits peuvent être conservés très longtemps mais une fois ouverts, ils doivent être conservés au frais et consommés très rapidement.

La DLC et la DDM sont avant tout des mesures de prévention des risques d’infections d’origine alimentaire.

Source : http://www.agriculture.gouv.fr *